Non, il ne s’agit pas d’une histoire de réincarnation, mais de parler des différentes vies que notre bref passage sur terre peut nous donner la chance d’avoir.

Pauvres sont ceux qui dans leur existence ne suivent qu’une longue ligne droite monotone. Dans un espace à une seule dimension, la vie doit être bien triste, mais certains s’en contentent.

D’autres auront la chance de ne pas faire des études de droit pour prendre des chemins de traverse. Nous nous retrouvons alors dans un espace à deux dimensions où l’on peut avancer en faisant des pas de côté, à droite puis à gauche. L’expérience vécue est plus riche des différents points de vue.

Enfin, le voyage dans la troisième dimension permet d’explorer en plus l’espace de la profondeur d’un puits jusqu’aux étoiles.

Mais vous le supputez peut-être, le voyage dans la troisième dimension c’est space !

Et avant de pouvoir s’élever (il faut être bien élevé), il faut visiter les entrailles (j’entre et aïe, ça fait mal) de la terre et faire l’expérience de la noirceur.

Vitriol. Visita Interiora Terrae Rectificando Invenies Occultum Lapidem, c’est-à-dire : « Visite l’intérieur de la terre et, en rectifiant, tu trouveras la pierre occulte ».

Avoir plusieurs vies a comme pendant des morts et des naissances qui peuvent se faire dans la douleur ou dans la joie.

Je pense avoir connu 8 grandes vies jusqu’ici. J’ai connu des fins rapides et sans regret pour lesquelles j’ai oublié ma vie précédente en une fraction de seconde, et d’autres plutôt douloureuses où la transition a été plus longue.

Cela fait 8 ans que je traverse les limbes (les marges de l’enfer) et que je fais l’expérience de la noirceur du monde.

Mais si le monde est sombre, cela m’a permis d’y rencontrer des lumières et des étoiles que je n’aurais jamais pu voir autrement.

Mes amis artistes, auteurs, conteurs, peintres, plasticien(e)s (j’aime beaucoup sa plastique…), poètes, clowns, chanteurs, musiciens, mes sœurs et frères ainsi que tous ceux qui se reconnaîtront, au féminin ou au masculin, vous êtes les lumières qui brillent dans les ténèbres.

Les vents violents de la tempête collective que nous subissons tous tentent de souffler nos flammes. Mais ce qu’ils ne savent pas c’est qu’en tant que voyageurs aguerris et vieux loups de mer nous sommes des lampes tempête.

Alors nous nous devons de continuer de luire dans la sombre nuit pour donner de l’espoir à toutes celles et tous ceux qui sont désemparés et désespérés.