La défiance envers les médias est aujourd’hui réelle. S’il existe souvent des raisons de douter, si nous savons que les informations sont orientées et qu’ils sont rarement indépendants, devons-nous jeter le bébé avec l’eau du bain ?

Devons-nous pour autant nous précipiter sans un regard critique sur les médias alternatifs qui n’emploient pas de journalistes, mais des « rédacteurs » chargés de créer des articles dont le but est d’être les plus racoleurs possible ?

Dans les deux cas, les ressources publicitaires et l’origine des actionnaires peuvent interroger quant à leur impartialité réelle ! Nous devrions donc privilégier les rares médias sans publicité.

Un journaliste est supposé avoir une certaine déontologie et respecter une charte. C’est un garde-fou, mais est-ce suffisant et rassurant ?

https://www.snj.fr/content/charte-d%E2%80%99%C3%A9thique-professionnelle-des-journalistes

Si je comprends la défiance envers les médias, je m’étonne que ceux qui les dénigrent (à tort ou à raison) n’appliquent pas la même défiance concernant les médias alternatifs. Pourquoi vous précipitez-vous ainsi pour partager leurs articles sans jamais rien vérifier ?

Il y a pourtant également beaucoup à dire concernant leur objectivité, sur la façon dont l’information y est traitée, sur les sources et la qualité des intervenants.

Si certains peuvent être désemparés par une situation qui rend difficile la recherche d’une information objective (je ne parle même pas de vérité…), ne pourrions pas finalement, dire que c’est une chance dans la mesure où nous nous retrouvons obligés de penser par nous-mêmes.

Et c’est pourquoi (je l’ai déjà écrit récemment) ma préférence va vers les personnes qui produisent du contenu (artistique, poétique, politique, opinion, scientifique, humoristique…) et non pas vers ceux qui ne font QUE du partage.

Et c’est aussi pourquoi comme c’est évoqué dans l’article suivant, il serait urgent de légiférer afin de leur donner une véritable indépendance.

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/02/03/informer-ne-suffit-plus-les-medias-doivent-redonner-l-envie-et-retablir-la-confiance_5074235_4355770.html