Les spécialistes de la théorie du complot nous rabâchent régulièrement de messages nous empressant de :

  • ne pas nous protéger, car il n’y a pas eu d’épidémie.
  • nous enfermer, car ce ne serait pas un virus, mais une attaque chimique.
  • prendre de la chloroquine.
  • ne pas en prendre, car les risques sont énormes.

Ils utilisent également des chiffres pour comparer des choses qui ne sont pas comparables pour tenter de prouver que la chloroquine fonctionne ou ne fonctionne pas, pour comparer le type de morts (il y aurait les bons ou les mauvais morts, ce qui est tout bonnement abject), pour comparer le nombre de morts d’un pays à un autre (les systèmes de santé sont différents…), etc.

Personnellement :

  • sur mon Journal Facebook et mon blog, je donne mon opinion, ce n’est que la mienne. Je n’oblige personne à la partager de la même façon que je n’oblige personne à faire partie de mes amis Facebook.
  • vous pouvez penser ce que vous voulez, à partir du moment où vous ne vous permettez pas de le faire à ma place en le publiant sur mon Journal.
  • vous êtes libres de ne pas vous protéger, de la même façon que je suis libre de vous faire un procès (j’allais écrire « vous faire une tête au carré », mais ce n’est pas politiquement correct à écrire…), si à cause de vous une personne à risque de mon entourage venait à l’attraper et à en mourir (j’ai la faiblesse de tenir aux miens).

On a tout à fait le droit de penser que ce qui vient de se passer est une manipulation de masse. J’ai également le droit de penser que c’est une grave insulte envers le personnel soignant qui vient de payer un lourd tribut et qui vit dans la hantise d’une deuxième vague épidémique.

Par contre, les écrits restent. Il y a presque 5 ans, je publiais mon livre « Journal d’un anarchiste désabusé ». Alors, si vous pensez que je suis un mouton parmi les moutons, informez-vous et lisez ce que j’ai écrit. Vouloir se protéger et protéger les autres n’est pas forcement synonyme de servitude au pouvoir.

Journal d’un anarchiste désabusé

P.S. : si vous n’avez pas le sou, envoyez-moi un MP et je me ferai un plaisir de vous envoyer une version PDF.