Au-delà du scandale révélé par Médiapart à propos de la surveillance dont a fait l’objet François Ruffin, j’aimerais attirer votre attention sur les deux points connexes suivants et qui me paraissent importants :

Dans cette histoire nous avons un ancien patron du renseignement intérieur qui utilise son réseau, « d’anciens subordonnés de la DCRI » ainsi que des méthodes de barbouzes pour espionner, dans la plus parfaite illégalité.

1°/ Cela veut dire que ces personnes se sont assises sur la déontologie qui devrait les animer même s’ils ne sont plus en poste. C’est grave, car l’on peut légitimement se poser la question de leurs pratiques lorsqu’ils étaient en fonction ? Sur quels critères sont désignés les patrons du renseignement ? Comment est contrôlée cette nomination ? Comment est contrôlée leur activité ?

2°/ Ils se sont fait avoir comme des débutants, avec de simples écoutes téléphoniques. Ce qui remet profondément en cause leurs compétences.

De là à conclure que nous avons donc eu, à un poste on ne peut plus sensible pour la sécurité de la France et pendant presque 4 années, un incompétent sans scrupules et sans éthique, il n’y a qu’un pas…

Je ne comprends pas (ou alors trop bien) pourquoi ce qui à mes yeux est un scandale d’état, ne choque pas plus des 3/4 des hommes politiques et des parlementaires.

Nous sommes tombés bien bas.

https://www.mediapart.fr/journal/france/120720/fakir-et-ruffin-operation-infiltration

(c) François Milhiet le lundi 13 juillet 2020.
Partage autorisé, libre et encouragé en citant la source.